Sorry...
logo
logo

Kyoto, une ville d’histoire

Kyoto, la cohabitation du passé et du présent.

Visiter Kyoto (京都, Kyoto),  c’est photographier une ville chargée d’Histoire. Kinkaju-ji, Ginkakuji, Nijojo… Mais aussi une ville moderne, avec sa gare, sa tour… Un petite visite de cette ville s’impose 🙂

Kinkaju-ji, pavillon d’or

Kinkaku-ji KyotoKinkajuji, (金 阁 寺, Pavillon d’Or) est  un temple zen, dont les deux derniers étages sont recouverts entièrement de feuilles d’or. Deux photos pour ce temple, comme cela vous connaîtrez la partie arrière bien moins photographiée également… Officiellement connu sous le nom Rokuonji, le temple était la villa de retraite du shogun Ashikaga Yoshimitsu. Kinkakuji a servi de modèle pour le Ginkakuji (Pavillon d’argent), construit par le petit-fils de Yoshimitsu, de l’autre côté de la ville quelques décennies plus tard.

 Le château Nijo

Le château Nijo (二条 城, Nijojo), a été utilisé comme un palais impérial pendant un certain temps avant d’être remis à la ville et ouvert au public comme un site historique, il a été désigné site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1994. Divisé en trois zones,  le Honmaru (cercle principal de la défense), les Ninomaru (cercle de défense secondaire) et des jardins qui entourent le Honmaru et Ninomaru. Le parc du château et le Honmaru sont entourés de murs en pierres et des fossés. C’est eux que j’ai mis en avant, ainsi que le jardin..

Kyoto Nijo-jo Sunset

Ginkakuji, pavillon d’argent

Kyoto Garden Ginkakuji

Ginkakuji (银 阁 寺, Pavillon d’argent) est un temple Zen à l’est de Kyoto.

Ginkakuji se compose du Pavillon d’Argent, une demi-douzaine d’autres bâtiments du temple, d’un magnifique jardin de mousse et un jardin incroyable de sable sec.

Malgré son nom, le Pavillon d’argent n’a jamais été couvert en argent, contrairement au Pavillon d’or. Un grand jardin méticuleusement entretenu de sable sec, connu sous le nom « Sea of ​​Silver Sand », avec un cône de sable, parfait, dont on peut se demander comment il résiste, « Moon Viewing Platform ». A travers le jardin de mousse de Ginkakuji, des bassins, des îles et des ponts, de petits ruisseaux et de plantes diverses, c’est la perfection du détail qui s’affiche.

Au fil des siècles, Kyoto a été détruit par de nombreuses guerres et les incendies, mais en raison de sa valeur historique, la ville a été retiré de la liste des villes cibles de la bombe atomique et épargnée par les bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale. Kyoto a été la capitale du Japon et la résidence de l’empereur de 794 jusqu’en 1868. C’est la septième plus grande ville du pays avec une population de 1,4 millions de personnes et offre une modernité déroutante en même temps.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :