Sorry...
logo
logo

Tag : Sigma 10-20 mm

06 Mar 2015
25 Mai 2014

Urbex d’une usine

Urbex d’une usine, traces photographiques.

Urbex d'une usineAu sein d’une usine désaffectée, une balade Urbex réalisée en Avril 2013, Rice grains, des bâtiments avec de beaux volumes, qui heureusement ne sont pas saccagés, et qui permettent d’essayer d’imaginer le travail qui s’y est faisait autrefois, autour du riz. Les bâtiments ont été construit dans les années 1930.

Des dalles en béton avec des trous béants dans leur plancher, du métal rouillé, du bois, du caoutchouc, des affiches de consignes de sécurité pour les ouvriers, des écorces de riz jonchant le sol ici et là, et le sentiment d’avoir fait un saut dans le passé grâce à cet Urbex…

Pendant la seconde guerre mondiale, à partir de  1942, la marine allemande a fait également de l’un des bâtiments de la rizerie son état-major.

 N’emportez rien que des photos, ne laissez que des traces de pas, la devise de l’Urbex qui doit être vraiment respectée, pour avoir la chance de pouvoir voir des lieux comme celui-ci!

15 Mar 2014
30 Jan 2014
Femme, Noir et Blanc, Woman, Old, B&W, Série Noire

Chiang Mai

Chiang Mai, capitale du nord de la Thaïlande

Wat Phra SinghChiang Mai (เชียงใหม่, la « rose du Nord ») est la capitale officielle du nord de la Thaïlande, seconde ville en importance après Bangkok, à 800 kilomètres au nord, parmi les plus hautes montagnes du pays.

Chiang Mai est une ville de plus en plus moderne, sans trop d’intérêt pour ma part. Par contre, dès qu’on s’éloigne un peu, on découvre une nature exubérante. L’occasion de faire une rencontre avec des tribus locales, même si c’est une rencontre bien commerciale. Divers temples à visiter, dont le Wat Chiang Man datant du xiiie siècle, le plus ancien de la ville.

Wat Phra Singh est situé à l’intérieur des murs de ville, datant de 1345, ce temple est un exemple d’architecture classique du nord de la Thaïlande. Il loge le Bouddha Phra Singh, une image très vénérée, transférée ici il y a plusieurs années en provenance de Chiang Rai. Ce temple est entièrement construit en bois.

Wat Chedi Luang, lui est impressionnant de part sa taille, temple du grand stûpa, fondé en 1401. Il est dominé par un grand chedi du type de Lanna, dont la construction s’est étalée sur plusieurs années. Un tremblement de terre l’a endommagé au xvie siècle, et seuls les deux tiers inférieurs sont encore visibles.

16 Déc 2013

Lampang la cité paisible

Lampang une ville charmante.

Old Lady in LampangLampang (นครลำปาง) se trouve à une centaine de km au sud-est de Chiang Mai.

Une rivière  traverse la ville, bordée de maisons anciennes en bois qui donnent un caractère agréable et humain à cette ville du Nord. Les Thaïs la considèrent comme une des plus agréables du pays, épargnée par le tourisme de masse. D’une autre époque, Lampang  donne l’impression que les gens sont en harmonie avec les lieux et l’atmosphère.

Lampang fut une cité importante du royaume de Lanna.

De nombreux temples sont du style birman, notamment le Wat Sri Bunrueang et le Wat Pa Fang.

Le Wat Phra That Lampang Luang, situé sur le site de la vieille ville, est au contraire dans le style traditionnel du Lanna. Ses fresques du XIXe siècle sont renommées et son portail se trouve sur le sceau de la province.

Le Wat Phra Kaeo Don Tao, sur la rive orientale de la Wang, aurait abrité le Bouddha d’Émeraude entre 1436 et 1468. Le Wat Phra That Chedi Sao (Temple des vingt chedis) est connu pour ses rangées de 20 stûpâs. Le Wat Prathat Jom Ping et le Wat Lai Hin, situés dans le district de Koh Ka, sont également renommés.

 

11 Déc 2013
Mae Hong Son, Graphylight, André Alessio

Mae Hong Son et son marché

Mae Hong Son, un jour de marché.

Opened kitchenMae Hong Son (แม่ฮ่องสอน, La ville des trois brumes) est une ville du Nord-ouest de la Thaïlande, située près de la frontière birmane, à l’est de la Pai. Une petite ville dont on fait rapidement le tour, qui dans un premier temps m’a laissé sur ma faim… Et puis, je me suis promené à proximité de la gare routière, j’avais du temps à passer, le long d’une rue, pour savourer il n’y a pas d’autre mot, la découverte du marché local. Une série de portraits, qui me touche par leur diversité et par la bonne humeur, si étrangère à nos contrées hautement civilisées :-(.

On vient au départ à  Mae Hong Son pour son temple de style birman, le Wat Chong Kham : son stûpa en cloche est surmonté d’un hti (ombrelle métallique) et un autre bâtiment est couvert d’un pyatthat. La ville est entourée de nombreux villages de montagnes et à proximité des lacs de montagne de Pang-Ouang et de Bann Rak-Tai.

03 Déc 2013

Hakodate

Hakodate, l’accès pour l’île d’Hokkaido.

Hakodate Railway StationHakodate (函館市) est la troisième ville de l’île de Hokkaido, derrière Sapporo et Asahikawa. La ville a pendant longtemps été l’unique porte d’entrée pour accéder à Hokkaido principalement en tant que port de marchandise et de passager.

La ville est dominée par le mont du même nom, une montagne recouverte de forêts. Le sommet de celle-ci peut être atteint facilement grâce à un téléphérique. La vue sur Hakodate surtout la nuit est renommée dans tout le Japon comme étant l’une des plus belles du pays.

Hakodate est encore aujourd’hui un lieu stratégique. La ville fait face au détroit de Tsugaru et est devenu un passage majeur entre les îles de Honshū et Hokkaidō. En 1873, une ligne maritime régulière est ainsi crée entre Hokkaido et Aomori.

 

 

03 Déc 2013
Nikko

Nikko la ville des sanctuaires

Nikko la ville des sanctuaires et des temples.

NikkoNikko est une ville du Japon située dans la préfecture de Tochigi à 140 km de Tokyo vers le nord. Elle se situe au pied des montagnes, au milieu de forêts du parc national de Nikko. Les sanctuaires et temples de Nikko ont été inscrits aupatrimoine mondial de l’Unesco en 1999.

L’histoire en tant que centre religieux remonte au 8e siècle. Pendant la période de Nara, Shodo Shonin, y fonda le premier temple.

Des siècles plus tard cette ville devint un centre bouddhique puis shintoïste, très renommé, que le seigneur Tokugawa Ieyasu choisit pour son mausolée.

Dans ce temple Toshogu se trouvent les célèbres sculptures sur bois du chat endormi ou nemuri-neko et des trois singes de la sagesse attribuées à Hidari Jingoro.

La décoration des temples, riche de couleurs vives et d’une grande liberté d’expression, est unique au Japon.

 

22 Nov 2013

Voies ferroviaires à Sète

Le long des voies ferroviaires à Sète, une petite exploration.

La voieUn petit tour à Sète, le long des voies ferroviaires, pour découvrir les lieux. Une nature qui reprend ses droits en effaçant des voies ferroviaires rouillées, le passage de wagons en fin de vie, des voies bordées d’entrepôts désertés. Des graffitis qui s’entremêlent sur des murs, faire un petit tour à Sète, c’est découvrir d’autres lieux que ceux fréquentés par les touristes. J’ai cherché, c’est le 9 juin 1839 qu’à eu lieu l’ouverture de la ligne des chemins de fer Montpellier-Cette (l’ancien nom de Sète). Moi je m’y suis promené avec le Samyang 8 mm et le Sigma 10-20 mm, entre la gare de Sète, et la route de Montpellier. Balade en images 😉

 

22 Nov 2013

Le Sanatorium

Le Sanatorium des étudiants de France à Saint-Hilaire du Touvet.

Les EvadésLe Sanatorium, c’est un des Urbex que j’ai photographié qui m’a le plus déçu. Non pas que le sujet ou la taille du lieu soient inintéressants, mais plutôt par ce qu’il en reste. Rien ne subsiste, hormis un goût amer, la lassitude de voir des lieux qui auraient pu rester intacts, et qui ne sont plus que des gravats. Écœurant…

Le Sanatorium des étudiants de France était un établissement près de Grenoble, situé à Saint-Hilaire-du-Touvet,  qui après avoir accueilli les étudiants tuberculeux jusque dans les années 1960, s’était orienté vers les étudiants et lycéens suivant des thérapies lourdes, ou handicapés, qui pouvaient ainsi suivre leurs études.

En 1933, il accueille son premier patient. Son premier médecin directeur met peu à peu en place un système permettant aux étudiants tuberculeux d’étudier malgré les contraintes de la cure.

Autour du sanatorium, tout un réseau de maisons de cure, de pré-cure et de post-cure, va considérablement se développer après la guerre.

Dans les années 1960, avec le recul de la tuberculose, la FSEF va créer des maisons de repos destinés aux étudiants, et va réorienter ses cliniques vers le traitement post-opératoire, la rééducation, et le handicap.