Sorry...
logo
logo

Tag : Homme

10 Juin 2014
Man, Smile, B&W, Japan, Série Noire

Série Noire

Série Noire ou le Noir et Blanc à l’honneur.

Portrait, Homme, Noir et blanc, Série NoireJe trouve que je ne fais pas assez de Noir et Blanc. Du vrai, du Noir, du Blanc et toute la gamme des Gris (et pas que cette gamme là…). Cette Série Noire, c’est le reflet des portraits que je fais, travaillés pour la densité qu’exige le Noir et Blanc.

Je voulais faire une série, homogène, dense, ténébreuse, charbonneuse. Pour peu que l’on s’y attarde, trouvé l’éclat que la personne a, derrière cet océan de sombre. Etre touché par la richesse des émotions que certaines personnes sont à même de laisser passer.

Le titre de ce portfolio fait référence à la Série noire du même nom.

En souhaitant que ces photographies vous interrogent, vous touchent.

Une publication dans le magazine L’Oeil de la Photographie, dans le site Upsocl, une autre dans Portrait ou Paysage

En 1948, Marcel Duhamel écrivit ce qui restera longtemps « le manifeste de la « Série noire » ». Après plus de soixante ans, ce texte reste d’une rare actualité.

Que le lecteur non prévenu se méfie : les volumes de la « Série noire » ne peuvent pas sans danger être mis entre toutes les mains(…). L’optimiste systématique non plus (…). Comme dans les bons films, les états d’âmes se traduisent par des gestes, et les lecteurs friands de littérature introspective devront se livrer à la gymnastique inverse. Il y a aussi de l’amour — préférablement bestial — de la passion désordonnée, de la haine sans merci, tous les sentiments qui, dans une société policée, ne sont censés avoir cours que tout à fait exceptionnellement, mais qui sont parfois exprimés dans une langue fort peu académique mais où domine toujours, rose ou noir, l’humour.

À l’amateur de sensations fortes, je conseille donc vivement la réconfortante lecture de ces ouvrages, dût-il me traîner dans la boue après coup. En choisissant au hasard, il tombera vraisemblablement sur une nuit blanche.

 

16 Déc 2013

Lampang la cité paisible

Lampang une ville charmante.

Old Lady in LampangLampang (นครลำปาง) se trouve à une centaine de km au sud-est de Chiang Mai.

Une rivière  traverse la ville, bordée de maisons anciennes en bois qui donnent un caractère agréable et humain à cette ville du Nord. Les Thaïs la considèrent comme une des plus agréables du pays, épargnée par le tourisme de masse. D’une autre époque, Lampang  donne l’impression que les gens sont en harmonie avec les lieux et l’atmosphère.

Lampang fut une cité importante du royaume de Lanna.

De nombreux temples sont du style birman, notamment le Wat Sri Bunrueang et le Wat Pa Fang.

Le Wat Phra That Lampang Luang, situé sur le site de la vieille ville, est au contraire dans le style traditionnel du Lanna. Ses fresques du XIXe siècle sont renommées et son portail se trouve sur le sceau de la province.

Le Wat Phra Kaeo Don Tao, sur la rive orientale de la Wang, aurait abrité le Bouddha d’Émeraude entre 1436 et 1468. Le Wat Phra That Chedi Sao (Temple des vingt chedis) est connu pour ses rangées de 20 stûpâs. Le Wat Prathat Jom Ping et le Wat Lai Hin, situés dans le district de Koh Ka, sont également renommés.

 

09 Juil 2013

Nus Flottants, un délicat équilibre

Les Nus Flottants ou l’élévation du corps.

Nu FlottantNus Flottants, c’est une nouvelle série qui est entrain de naître. Une idée simple, à la base, une base sous-estimée, combiner les poses longues que je réalise depuis pas mal de temps en paysage, et le Nu. Donner une idée d’impossible équilibre, de verticalité, d’apesanteur, de sérénité, sur une étendue d’eau.

Je travaille ce projet de Nus Flottants, les difficultés techniques sont bien présentes, mais je ne suis plus trop éloigné de l’idée que je m’en fais… Il a suffi de remettre les choses à plat, et l’idée première a pu être approchée. Un grand merci aux modèles qui m’aident dans cette démarche. Une série à suivre, juste parce que j’y crois, que je compléterai au fur et à mesure…

Vous pouvez me faire un retour ou simplement poser votre candidature 😉

 

 

25 Juin 2013

Ancien temps

Le charme de l’Ancien Temps… Old Times

Samuel BastienIl était une fois… Un ancien temps, un temps où les Hommes et les Femmes avaient une classe, une prestance pour les actes simples de la Vie.

J’ai eu l’occasion de rencontrer et de photographier, quelques uns de ces personnages.  Ils ont en commun, un style à part, qui force le respect. Je ne peux les regarder sans y voir une fragilité derrière le masque hautain de leur noblesse, mais parfois aussi une force et une détermination qui me troublent. J’avoue ne pas savoir comment analyser les sentiments contradictoires que je ressens. Les mots me manquent, s’entrechoquent. Froideur, bienveillance, classe, élégance, gêne… Je suis sûr, qu’à bien y regarder, j’en trouverais bien d’autres.

Cette série n’est que la suite, ou le début d’un travail amorcé depuis pas mal de temps, les différents personnages intégreront petit à petit cet galerie d’un ancien temps.

Et un jour une Femme

25 Juin 2013

Samuel Bastien

Samuel Bastien, le charme fou de l’ancien temps.

Samuel BastienJ’ai eu l’occasion de photographier, que dis-je, l’honneur, de rencontrer un de ces personnages.  Pour l’heure, je tiens à vous parler de Samuel Bastien, Notable connu de la ville d’Alès, capitale des Cévennes.

Il faut que je sois franc avec vous. J’ai été sous le charme de Samuel Bastien.

Je l’ai rencontré un jour de marché, à deux pas de la cathédrale Saint Jean-Baptiste. Il m’a offert la possibilité de figer sur les pixels, les traits de ce personnage emblématique. Une noblesse de chaque instant, tantôt savourant un vieux whisky, tantôt dans son bureau, travailleur acharné, cet Homme érudit, se passionne pour les livres, ayant une capacité à absorber les lettres comme d’autres les mets.

Mais aussi pour la Nature, l’observant avec attention sous une loupe. Il serait d’ailleurs un spécialiste du monde animal, du minuscule. Cet Homme, bien que tenté de fumer, résiste, car c’est un Homme d’honneur, qui ne peut contrarier la propriétaire des lieux.

Un grand merci à Samuel, qui s’est prêté avec plein de bonne humeur à cette prise de vue, ainsi qu’à Lina, la propriétaire des lieux, tout en raffinement.

Une publication dans 1X :

http://1x.com/photo/201771

 

12 Juin 2013

Tokyo, capitale du Japon

Tokyo, La métropole

Tokyo last nightTokyo (东京), capitale du Japon et métropole la plus peuplée du monde. On fait un petit tour en photo? Avant 1868, Tokyo était connue comme Edo. Avec la révolution Meiji de 1868, Kyoto perd le statut de capitale au profit d’Edo, rebaptisée Tokyo («capitale de l’Est»).

Tokyo offre un choix hallucinants de boutiques, de divertissement, de culture. L’histoire de la ville peut être appréciée dans des quartiers comme Asakusa, dans de nombreux temples et jardins.

Tsukiji

The Old Man of TsukijiLe marché de Tsukiji (筑 地 市场), j’y ai photographié de vieux messieurs, des jeunes plein d’entrain, assisté à la découpe de thons avec des couteaux de plus d’un mètre, effilés et souples, ou des scies à main, que des bûcherons ne renieraient pas. Tsukiji est surtout connu comme un des plus importants marchés de poissons au monde, avec le thon en vedette. Assister aux enchères, le matin très tôt, c’est voir est un étrange ballet, entre vendeurs et les acheteurs, multitude de poissons, y compris de la baleine :-(, fruits de mer, une  atmosphère animée de scooters fonçant dans un marché d’un autre temps…

Shibuya

Point de repère immanquable de Shibuya, le grand carrefour en face de la sortie Hachiko de la station. L’intersection est décorée par des publicités, des écrans vidéo géants, et une marée humaine se déverse à chaque changement de feu.

Akihabara (秋叶原), également appelé Akiba après un ancien sanctuaire local, est un quartier dans le centre de Tokyo, célèbre pour ses nombreux magasins d’électronique, mais aussi de nombreux commerces et établissements consacrés aux style manga. Ce qui m’a déplu, c’est les « maid café », je ne suis pas sûr que cela soit très sain… Le dimanche, la rue principale est fermée à la circulation automobile.

Shinjuku

Rubik's Cube Shinjuku stationA l’ouest de la station, le quartier des gratte-ciel de Shinjuku, abrite de nombreux buildings, des hôtels les plus luxueux et les tours jumelles du Metropolitan Government Office, dont les points de vue offrent une vision incroyable sur Tokyo, du haut de leurs 243 mètres, au 45 ème étage.

Harajuku (原宿) se réfère à la zone autour de la station de Harajuku de Tokyo, qui est entre Shinjuku et Shibuya. Le point de rassemblement de la culture cosplay est Takeshita Dori, et ses rues latérales, qui sont bordées par de nombreuses boutiques de mode, magasins de vêtements d’occasion, et fast-foods. A voir un dimanche, pour apercevoir des jeunes portant des tenues incroyables, excentriques à nos yeux d’européens, en personnages de dessins animés, des musiciens..

Roppongi Hills, c’est une ville dans la ville. Avec 238 mètres, Mori Tower, l’un des plus hauts bâtiments de la ville. A sa base, l’araignée géante de Louise Bourgeois,  une drôle d’impression quand on passe dessous..

Ueno

The Ueno meetingLe parc d’ Ueno (上 野 公园), c’est une rencontre magique pour moi. Ce grand parc public, à côté de la gare d’ Ueno, a été le cadre d’une rencontre particulière. Il est rare de voir des SDF au Japon, et il y avait là, un groupe important de personnes attendant patiemment un repas. Assis sous un arbre, deux hommes jouaient aux échecs chinois, j’ai discuté avec un des deux hommes pour comprendre quel était ce jeu. Il m’a répondu en anglais, puis en français. M’a parlé d’un philosophe ayant vécu à Montpellier, de sa thèse en français, de son ancien poste de professeur en mathématiques, et a accepté que je le prenne en photo. L’autre homme m’a demandé mon âge, et a enchaîné, que malgré nos différences visibles, nous étions nés à la même époque.

La métropole la plus peuplée du monde et pourtant, un sentiment de quiétude, de sécurité, une capitale qui se livre au fur et à mesure de ses quartiers.

 

 

25 Mai 2013
Seikando Bookstore, Man, Portrait

Matsumoto, province de Nagano

Matsumoto, le libraire

Matsumoto, on y vient pour son château , et l’on y fait une découverte magique, une librairie. Coincée entre deux immeubles contemporains, un incroyable capharnaüm. J’ai cherché à acheter, dans un amoncellement de livres anciens, quelques uns reliés par une simple ficelle, et j’ai discuté avec ce monsieur. Il m’a expliqué que son père était célèbre, lui ai demandé de faire son portrait, et de le photographier dans son élément, au fish-eyes.

Le libraire m’a simplement offert les livres et la carte ancienne de la ville de Matsumoto.

Matsumoto est situé dans la province de Nagano.

Une publication sur Artfreelance: http://artfreelance.me/2013/01/10/andre-alessio-4/

23 Mai 2013

Troisième œil, portraits en studio

Un troisième œil en studio

Et un jour une FemmeTroisième œil, un chakra siège de la conscience…

Des photos de portrait réalisées au studio Côté Cour, à Saint-Jean-de-Védas, juste à côté de Montpellier. L’occasion de s’essayer au studio, en réalisant une série de photos dans le cadre de l’association Troisième œil, une expérience riche d’enseignements, stimulante. S’essayer, c’est comprendre que la photo de studio, c’est vraiment différent de celle qu’on pratique en lumière naturelle.

Un nouveau regard, pour des Hommes et des Femmes, qui dégagent des émotions bien différentes. Comment passer d’une expression toute en douceur comme la photo « Et un jour une Femme » qui représente à mes yeux, le réconfort de l’Homme, un jour dans les bras d’une Femme, à d’autres plus dures, moins sereines.

Une publication à la clé sur Artfreelance : http://artfreelance.me/2012/07/20/andre-alessio/

Une publication sur CAFFEINATED PHOTOGRAPHERS MAGAZINE (ANNIVERSARY ISSUE, NOVEMBER 4, 2012)
18 Mai 2013

Rod, photos d’un homme tatoué

Portrait d’un Homme tatoué

The caged beastCela faisait un moment que je voulais réaliser des photos d’un homme tatoué, le hasard a fait le reste… Rod, c’est un ami qui a bien voulu me faire confiance pour réaliser des photographies de lui dans un environnement Urbex. En plus d’avoir une tête photogénique, il a une partie du corps tatouée, avec un rendu très réaliste, le tatouage étant réalisé suivant des techniques différentes. On a associé l’Urbex, avec le skate et un petit brin de folie pour le reste, histoire de ne pas se prendre au sérieux 🙂

Il en reste une envie latente d’explorer le monde du tatouage depuis…

15 Mai 2013

JPR, portrait d’Homme

Portrait d’Homme

JPR, je l’ai rencontré à une exposition, et lui ai proposé de faire son portrait d’Homme. A la base, c’est un cuisinier de talent, un Homme charismatique, avec une « vraie gueule »et une sacré personnalité. Incroyable, la facilité avec laquelle il a de papoter et de se mettre devant un objectif, et là, JP fait passer des émotions contradictoires. Un vrai plaisir de le photographier et de discuter avec JP.

J’ai eu l’occasion de le photographier à nouveau en studio (http://www.graphylight.com/troisieme-oeil/), et cela à donner une photo que vous pouvez voir ici : http://artfreelance.me/2012/07/20/andre-alessio/